samedi 7 novembre 2015

Une visite à Jean Cocteau à la Villa Santo Sospir...

1950 Saint Jean Cap Ferrat, il est 15:00, J'ai rendez-vous avec un poète,
Jean Cocteau à la Villa Santo Sospir
 
La lumière est douce et chaude,
Je suis devant le patio, célèbre pour sa mosaïque dessinée et posée par Cocteau en 1952
Je m'apprête à entrer dans l'univers poétique d'une Légende
Je ne vais pas être déçue...
 
Invité par son amie Francine Weisweiller, à venir passer quelques jours
à la Villa Santo Sospir, après le tournage éprouvant des "Enfants terribles",
Cocteau restera 11 années durant lesquelles il va "tatouer" chacune des pièces de cette maison des années 30, à l'exception du séjour, alors décoré par Madeleine Castaing ( amie de Francine ) et tapissé de Canisses. Celle-ci imposera d'ailleurs un style résolument moderne pour l'époque, à commencer par le choix de moquettes aux imprimés léopard, alors réservées aux maisons closes...  
 
La villa est encore habitée par Carole Weisweiller, la fille de Francine,
auteur de: "Je l'appelais Monsieur Cocteau" aux éditions Michel de Maule. Passionnant!
 
La visite est dense, envoutante, orchestrée par un guide adorable et passionné...
Je ne veux pas quitter les lieux...
 Je n'ai pas ressenti une telle émotion
Depuis l'exposition consacrée à Jean Planque, au Musée Granet d'Aix en Provence
Quel délicieux moment...
 
 
 
 Tapisserie réalisée par les ateliers d'Aubusson 
 Chambre de Francine Weisweiller
 détail des lits provençaux 18ème,chambre d'Edouard Dermit, compagnon de Cocteau
 Les bacchantes, chambre de Carole Weisweiller
 
 
 
 
 
 
 Chambre de Carole Weisweiller
 
Chambre du poète...

Photos I. Chalumeau